Un brevet publié le 12 septembre dernier laisse penser que les équipes de Microsoft sont en train de travailler sur un nouveau mécanisme d’écran pliable pour smartphone ou tablette. La charnière serait encore présente mais elle serait remplie d’un fluide. Cette solution présenterait plusieurs avantages et rendrait donc l’écran plus solide au niveau de la pliure.

Une charnière qui s’appuie sur des éléments fluides

Les informations qui ressortent du brevet montrent que le système de charnière reposerait sur des éléments fluides qui pourraient se déformer lors du pliage. Ces fluides pourraient être des liquides ou des gaz. Cela permettrait de mieux absorber la pression liée au maniement de l’écran et surtout à son ouverture et à sa fermeture.

Autre avantage à ce système innovant : le fait que cette charnière ne laissera pas entrer des petits grains de poussières ou des débris. Pour rappel, c’est un des points qui avaient amené Samsung à reporter la commercialisation du Galaxy Fold à la suite des remarques formulées par des béta-testeurs.

Un smartphone ou une tablette pliable Microsoft en préparation ?

La publication de ce brevet amène naturellement à s’interroger sur la prochaine commercialisation d’un produit Microsoft équipé de ce type d’écran pliable. Il est, en effet, fort probable que le géant américain cherche lui aussi à se positionner afin de ne pas laisser le terrain à des concurrents comme Samsung ou Huawei.

Il ne faut pas oublier que les équipes de Microsoft ont longtemps ambitionné d’être les premières à sortir un smartphone pliable avec le projet Andromeda. Celui-ci devait aboutir à la sortie d’un Surface phone pliable. Mais il a été abandonné définitivement.

Néanmoins, cela ne signifie pas que Microsoft a renoncé à sortir un appareil doté d’un écran pliable. Il semblerait qu’il s’oriente vers une Surface pliable, sorte de mixte entre un PC et une tablette pliable. Il s’agit du projet Centaurus.

Ce brevet s’inscrit-il dans ce projet ou a-t-il vocation à relancer le travail des équipes de Microsoft sur un smartphone pliable. L’année 2020 devrait nous en apprendre plus sur les intentions de la firme américaine.