Dans un communiqué du 7 septembre 2021, LG relaie l’innovation réalisée par une de ses filiales, LG Chem : un nouveau revêtement pour les écrans pliables qui permettrait d’atténuer fortement les marques de pliage qui peuvent persister après avoir plié et déplié son smartphone de nombreuses fois. Avec ce revêtement « Real Folding Window », la société coréenne vise ainsi le marché des écrans pliables et espère se positionner comme un acteur incontournable pour les constructeurs de smartphones pliables.

« Real Folding Window », un revêtement dur comme le verre et pliable comme le plastique

C’est en tout cas ce qu’affirme LG dans son communiqué. La société coréenne présente le revêtement « Real Folding Window » comme offrant une dureté similaire à celle du verre tout en apportant une certaine souplesse proche de celle du plastique au niveau des zones de pliage.

LG Chem apporte quelques précisions quant à la nature de ce revêtement. Il s’agirait d’un matériau très fin (LG annonce une épaisseur de quelques micromètres) qui entourerait un film plastique PET. L’application de ce matériau des deux côtés du film plastique permettrait à LG de concevoir des écrans pliables qui pourraient être installés aussi bien sur des smartphones qui se plient vers l’intérieur que vers l’extérieur.

Quant aux propriétés de ce nouveau revêtement, elles permettraient d’améliorer les caractéristiques mécaniques du film PET. Concrètement, celui-ci ne risquerait pas de se fissurer au bout de plusieurs centaines de milliers de pliage.

Mais qu’en est-il des traces qui se forment assez rapidement sur les modèles actuels au niveau des zones de pliage ? LG ne promet pas leur disparition totale mais une amélioration significative.

Les ambitions de LG avec son revêtement « Real Folding Window »

Dès le début de son communiqué, LG annonce que la firme coréenne souhaite accroitre sa présence sur le marché des écrans pliables en développant ses partenariats avec les constructeurs de smartphones pliables mais aussi en transposant cette nouvelle technologie à d’autres dispositifs pliables comme les tablettes ou les ordinateurs pliables.

Il faut rappeler que la zone de pliage reste un élément critique pour les modèles actuels de smartphones pliables. Des améliorations ont été faites depuis les débuts du smartphone pliable. Mais les traces persistent et peuvent gâcher l’expérience utilisateur. C’est pourquoi les constructeurs concentrent une partie de leur travail sur ce point. Ainsi, Samsung utilise maintenant l’ »Ultra Thin Glass » sur les dernières versions des Galaxy Z Flip et Z Fold qui offre une expérience plus agréable au niveau du toucher sans réussir à faire disparaitre les traces de pliage.