Annoncés comme les stars du printemps puis de l’été, les smartphones pliables ne sont toujours pas présents dans les rayons des magasins spécialisés. Il faudra attendre septembre pour pouvoir acheter le Mate X, le smartphone pliable de Huawei. En effet, le constructeur chinois vient d’annoncer le report de la commercialisation du Mate X. Prévue pour avril, puis pour juin, elle aura finalement lieu en septembre 2019.

Report de la commercialisation du Mate X : les raisons officielles

Un porte-parole de Huaweï a précisé à la chaine américaine CNBC que le report de la commercialisation du Mate X était motivé par le souci d’effectuer de nouveaux tests afin de ne pas ternir la réputation de la marque. Il s’agit d’un tacle destiné à Samsung dont les débuts dans le secteur des smartphones pliables n’ont pas été des plus brillants. En effet, les premiers retours ont fait apparaître l’existence de quelques erreurs de conception et ont conduit le constructeur coréen a reporté la commercialisation pour effectuer de nouveaux ajustements.

Il semblerait que Huaweï veuille éviter ce cas de figure et ainsi mettre toutes ses chances de son côté pour proposer un appareil nickel dès sa sortie. Il est donc fort probable que les deux smartphones se retrouvent en même temps sur le marché en septembre 2019. La concurrence s’annonce donc tendue entre les deux géants.

Quelle est l’incidence de l’arrêt des contrats commerciaux avec les Etats-Unis ?

On peut également se questionner sur l’incidence que peut avoir la situation à laquelle est confrontée Huaweï face aux entreprises américaines. Cette précaution supplémentaire prise avant la sortie d’un modèle attendu n’est-elle pas liée au fait que les futurs smartphones Huaweï ne pourront pas être équipés d’Android ?

Le constructeur chinois rejette cette idée puisqu’il rappelle que le Mate X n’est pas concerné par cette interdiction puisqu’il a été présenté avant cet embargo commercial.

Toujours est-il que la sortie du Mate X est autant attendue que celle du Galaxy Fold. Les deux modèles seront sous les feux des projecteurs lors de leur commercialisation. Les deux constructeurs doivent donc faire en sorte qu’aucun grain de sable ne vienne enrayer le processus. Ainsi cet excès de prudence de la part de Huaweï semble tout à fait justifié.